Intégrer l’électrostimulation à la pratique du Ski – FFS Loisir
27.12.2016 | Trucs et Astuces

Intégrer l’électrostimulation à la pratique du Ski

La récupération, l’endurance et la force sont des notions importantes pour le sportif. Compex, Fournisseur Technique de la Fédération Française de Ski, vous propose d’en savoir plus sur la méthode de l’électrostimulation.
L’évolution des différentes techniques de ski ainsi qu’un changement radical du matériel ont amené nos
athlètes à modifier leur mode de préparation et donc leur utilisation de l’électrostimulation.

Bernard Bonthoux, Kinésithérapeute Fédéral :
L’après blessure constituait bien souvent l’unique utilisation de ces appareils. Mais en évoluant dans le milieu du ski depuis 30 ans, j’ai pu constater une progression parallèle entre le sportif qui utilise l’électrostimulation et Compex qui a su ouvrir son champ d’application par des courants différents et donc des applications plus larges.
Si au début chaque skieur nordique utilisait principalement l’électrostimulation pour récupérer et le skieur alpin pour se renforcer, on peut dire que la donne a complètement changée au cours des dernières années.

Les grandes lignes de l'utilisation de l'électrostimulation en Ski

La récupération, très utile quand on enchaîne des séances afin d’accélérer les processus de restauration des capacités musculaires et baisser
l’intensité des courbatures. Idéalement il faudrait une séance dans les 3 heures après l’effort.
L’endurance, pour compléter ou « rattraper » une séance longue.
La force, afin de gagner en puissance.

Les groupes musculaires à travailler par l'électrostimulation

compex2

Pour l’Alpin et Freestyle : Quadriceps (afin de prévenir toute blessure des ligaments du genou) et abdominaux/lombaires (pour avoir un gainage performant permettant un maintien du haut de corps).
 
Pour le Nordique : la récupération des membres inférieurs doit se faire sur les Quadriceps et Triceps suraux. Le travail de force quant à lui se situe principalement sur les Quadriceps (pour privilégier la technique de skating ou style libre). L’apparition de nouvelles compétitions plus axées sur l’explosivité (le sprint) demandent de se rapprocher de façon plus intense du travail d’électrostimulation type « force ». Une partie stimulation du haut du corps, de plus en plus important en style classique (alternatif), peut aussi être intégrée dans ce programme.
 
Pour le Snowboard, les groupes musculaires sollicités se rapprochent du ski alpin avec un travail moins dynamique des Quadriceps et une sollicitation des faisceaux obliques des abdominaux plus importante.

Approfondir avec le livret Compex

Le but de ce livret numérique et gratuit va être de mieux vous guider dans la programmation d’un objectif en associant l’entraînement et l’électrostimulation.

4 programmations vous sont proposées :
• Programmation compétition
• Programmation pour le Challenge des Moniteurs
• Programmation nordique longue distance
• Programmation nordique

compex-livret